Entete site generalLe plaidoyer est la défense écrite ou orale d’une opinion, d’une cause, d’une politique ou d'un groupe de personnes. Un discours de défense.

Période estivale - Période estivale - Période estivale - Période estivale - Période estivale
Nous, bénévoles et malades, faisons une pause bien méritée. Merci pour votre compréhension.
L'Equipe de Fibromyalgie France

Aides financières

  • le 23/06/2021 à 13:38

    Bonjour, je suis nouveau membre. Je suis diagnostiqué Fibromyalgie depuis 9 ans. Ce qui, chez moi est le plus handicapant, est la fatigue en raison de troubles de sommeil que j'ai depuis très longtemps. Je peux faire des nuits de 8/9h avec un réveil complétement dans les choux ou bien dormir 3h max dans ma nuit. En ce moment c'est plutôt 3h max. Entre avril et mai j'ai eu 3 semaines d'arrêt et une semaine de vacances qui n'ont pas du tout était bénéfique. Aujourd'hui j'ai toujours autant de mal à me lever et je suis éreintée le soir. Je travail en milieu hospitalier, j'étais aide soignante et j'ai été reclassée sur un poste d'adjoint administrative. J'ai demandé un 80% en espérant que ça m'aide mais ça ne change pas grand chose hormis plus de difficultés financières puisque j'ai une perte de salaire. Je suis reconnue RQTH. J'ai peur de demander quoi que ce soit car j'ai peur qu'on me mette inapte à mon poste de travail et je ne me vois pas sans emploi mais mon état de fatigue me rend la vie de plus en plus compliquée. Est ce qu'il existe une compensation financière auquel je pourrait prétendre pour compenser ma perte de salaire du fait de mon 80% ? Sinon je vais être obligée de reprendre à 100%.... Merci à ceux qui prendront le temps de me lire. Cordialement.
  • le 24/06/2021 à 08:55

    Bonjour Marie Laure, je comprends très bien ta situation puisque c'est la mienne... J'ai mis 4 ans pour accepter que la solution était l'invalidité
  • le 12/07/2021 à 13:12

    Bonjour Marie laure, je suis dans la phase ou je pense me diriger vers une demande de reconnaissance handicapée avec moi aussi un 80 % pour avoir une journée de plus de repos. Même si je pense que ce ne sera pas suffisant et que je devrai faire moins d heure en trouvant un boulot moins stressant. Il ne faut pas oublier que le stress impact énormément sur notre état. Du coup je vois dans ton message que tu n'as pas d'aide financière avec ta reconnaissance je pensais que c était automatique. As tu réussi a avoir cette reconnaissance en associant la Fibromyalgie avec la dépression par exemple ? Merci et je te souhaite une belle semaine avec des moments agréables
  • le 21/07/2021 à 22:48

    Bonjour désolée pour la réponse tardive. Je n'ai jamais fais de demande d'invalidité. J'ai juste une rqth donc pas d'aides financières. Cordialement.
  • le 24/07/2021 à 18:43

    Bonjour !
    Je ne veux pas vous dire de bêtise donc je vous recommande de vérifier si tout ce que je vous dis est exact. Je parle surtout vis à vis de ma propre expérience et de ce que j'avais recherché il y a quelques temps car je suis plus ou moins dans la même situation..

    Un temps partiel (thérapeutique ou pas), la RQTH (reconnaissance de qualité de travailleur handicapé) et l'invalidité sont 3 choses bien différentes et qui n'ont pas vraiment d'implication directe.
    Si votre temps partiel est thérapeutique, c'est à dire prescrit par votre médecin APRÈS une période d'arrêt maladie (car c'est une REPRISE à temps partiel), alors des indemnités journalières vous sont versées pour compléter, avec une durée maxi de 3 ans (arrêt maladie inclus).
    La RQTH n'apporte pas grand chose sauf vis à vis de la médecine du travail pour qu'elle prenne en compte le handicap et notifie les aménagements de poste (physique mais aussi la durée du temps de travail, le nombre et le durée des pauses) et éventuellement vis à vis d'un futur employeur qui devrait remplir ses quota de salariés handicapé....
    Le "risque" est que la modification de la durée du temps de travail est une modification importante du poste et du contrat de travail aussi, l'employeur peut peut-être licencier en justifiant l'impossibilité de reclassement s'il a besoin d'un temps plein..
    Enfin, l'invalidité, plus précisément "la demande de pension d'invalidité" est à faire vous même et/ou votre médecin traitant à la CPAM. Vous serez ensuite convoqué(e) pour entretien/examen avec le médecin conseil afin d'évaluer le taux d'invalidité. C'est ce taux qui détermine la catégorie 1, 2 ou 3.
    En gros,
    Catégorie 1 : peut travailler
    Catégorie 2 : ne peut pas travailler
    Catégorie 3 : besoin d'une tierce personne pour effectuer les actes ordinaires de la vie.

    La fiche suivante explique assez bien comment ça fonctionne pour la pension d'invalidité :
    https://handicap.gouv.fr/les-aides-et-les-prestations/prestations/article/pension-d-invalidite

    Ne pas oublier aussi que certaines branches bénéficient d'une prévoyance obligatoire ou non, financée par l'employeur et qui, en cas d'invalidité reconnue, peuvent amener un complément à la pension versée par la CPAM.
    Il faut donc tout creuser. Ça demande de l'énergie... et nous en manquons !

    Notre problème, en tant que fibromyalgiques, c'est que l'on remplit les cases du mauvais côté ! Est ce l'on peut lire, se laver, faire les courses, conduire, s'habiller.... oui ! Mais on est épuisé et endolori après l'avoir fait.
    Des vertiges, des difficultés à réfléchir, à formuler une penser... tout cela est non quantifiable ou en tout cas très subjectif...

    C'est ce qui rend notre reconnaissance en invalidité de catégorie 2 ou 3 très compliquée. Ça ne se voit pas ! Et quand on est face à nos obligations, on arrive à assumer car on donne toit ce qu'on a quite à s'épuiser d'avantage...

    Cela évoluera peut-être avec le temps et l'engagement des associations telle Fibromyalgie France !

    Bon courage à vous toutes et tous !
    Benoît
  • le 25/07/2021 à 09:28

    Merci pour cette réponse étayée Benoît ! Précieux...
    Belle journée à vous tous.
    Carole
  • le 25/07/2021 à 16:25

    Bonjour Benoit, merci beaucoup pour ces informations !
    Très belle fin de journée
    Cordialement
    Laëtitia
  • le 25/07/2021 à 17:19

    Bonjour Benoît merci pour ta description tellement vrai de notre situation, même au bout du rouleau nous avancerons encore et encore...
    Pour ma part, j'ai obtenu une invalidité catégorie 1 grâce à mon médecin du travail, son avis est très important pour la sécurité sociale !!!
    Bon courage à tous.
  • le 25/07/2021 à 22:39

    Bonsoir!
    De rien, c'est avec plaisir!

    Thaly, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre reconnaissance en invalidité catégorie 1 ?
    Comment le médecin du travail a expliqué la diminution des capacités de travail, par exemple?
    Les suites que cela a entraîné pour vous, aménagement du poste ? Rente d'invalidité ? ...
    J'avoue que les relations que j'ai eu avec les différents médecins du travail font que je n'ai pas une très grande estime à leur égard (mais je sais que ce n'est pas bien de généraliser!)...
    Lors de mes 2 reprises à temps partiel thérapeutique, normalement une visite doit être réalisée à la médecine du travail. Quand je les ai appelés pour être sûr, réponse : "ce n'est pas à vous de gérer ça, c'est à votre employeur." Je transmets à mon employeur... la médecine du travail leur a répondu qu'ils n'avaient pas besoin de me voir...
    Vous comprenez pourquoi je suis sceptique !
    Heureusement que mon employeur est suffisamment arrangeant avec moi sans avoir une "injonction" de la médecine du travail !
    Bon là, cela fait bientôt plus de 3 mois que je suis en arrêt. Normalement, une viste de pré-reprise est obligatoire alors je devrais enfin pouvoir échanger avec eux sur tout ça... si j'arrive à reprendre !

    Bref, cela m'intéresse quand même d'en savoir un peu plus si vous voulez bien ?

    Bonne soirée.
    Benoît
  • le 26/07/2021 à 10:38

    Bonjour à tous, alors voici mon parcours. Ma maladie s'est déclarée en Aout 2017 et j'ai eu mon premier arrêt en Juillet 2019 obligé par ma rhumatologue puisque j'étais tombée à 8 de tension et à la limite de l'épuisement. A partir de ce moment j'ai enchainé les arrêts complets, les reprises à mi-temps thérapeutique, les reprises à temps complet, ha oui, je suis secrétaire médicale. Il faut prouver sa "bonne volonté" avec cette maladie, nous ne sommes pas des "tires aux flancs"... IL faut également que les arrêts complets d'affilés soient long afin d'être convoqué par la CPAM. Concernant la médecine du travail, j'ai eu de la chance d'avoir une excellente médecin qui m'a comprise, a vu que je mettais de la bonne volonté à tenir mon poste, et m'a aidée dans mes démarches, je sais que ce n'est pas toujours le cas...mais leur avis est précieux pour la CPAM, si je n'avais pas eu le courrier de la médecine du travail, je ne suis pas sûre que j'aurais obtenu l'invalidité !!! Elle a demandé la mise en invalidité suite à mes différents arrêts tout simplement. J'ai également une reconnaisse RQTH faite par ma rhumato qui aide un peu dans la démarche. IL faut aussi tomber sur le bon médecin conseil, ils ne sont pas tous très à l'écoute !!! J'en ai vu deux avant d'obtenir mon invalidité. Pour la première j'était trop jeune...
    J'ai fini par être mise en invalidité 1er catégorie en Mars 2021 et licenciée par mon employeur puisqu'il était impossible d'aménager un poste de secrétaire médicale où j'étais seule. Aujourd'hui j'ai une rente d'invalidité qui est calculée en fonction de tes revenus précédents donc variable d'une personne à l'autre et pour l'instant je recherche un poste adapté à notre handicap invisible avec l'aide du cap emploi, la branche handicap du pôle emploi. Pour l'instant mes revenus, avec le pôle emploi, sont corrects et me permettent de reprendre pied et d'accepter cette situation car j'étais très bien dans mon poste. Je dois faire le deuil de toute une partie de ma vie.
    Par contre, Benoit, tu as le droit de demander une visite de pré-reprise salarié sans que ton employeur soit informé, la seule différence avec une visite de reprise c'est que le médecin ne peut pas établir d'avis d'aptitude mais cela peut te permettre d'expliquer ta situation en amont (enfin si la réglementation n'a pas changé). Les visites de reprises sont très réglementées, toutefois il y a des médecins du travail qui ne sont pas très conciliants malheureusement.
    J'espère avoir aidé quelqu'un ou unes d'entre vous, bonne journée.
  • le 26/07/2021 à 12:13

    Bonjour!
    Merci beaucoup Thaly pour ce témoignage.
    Oui cela m'aide effectivement.
    Bonne journée !
    Benoit

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.