Entete site generalLe plaidoyer est la défense écrite ou orale d’une opinion, d’une cause, d’une politique ou d'un groupe de personnes. Un discours de défense.

Douleurs dans les côtes

  • rosalie12
    rosalie12

    le 09/03/2024 à 15:09

    Bonjour

    Depuis longtemps , j' ai des douleurs dans les côtes mais depuis quelques mois c' est pire que tout . Au point que je me demande si je n' ai pas des côtes cassées ou fracrturées
    Ma peau entre les doigts me fait mal également et j' ai des sensations de brûlures.
    C' est très anxiogène .
    Si quelqu' un connait ce genre de symptômes ?
    Merci à vous
  • Mariefiby
    Mariefiby

    le 16/04/2024 à 21:00

    Bonsoir Rosalie,
    Je connais aussi cette douleur au niveau des côtes.
    Elle va et vient plus ou moins forte cela dépend des jours. Comme elle irradiait dans le sein j’ai finie par passer un écho car, effectivement, très anxiogène.
    Les brûlures aussi je connais, il y a tellement de symptômes c’est épuisant.
    A bientôt.
  • rosalie12
    rosalie12

    le 16/04/2024 à 22:49

    Bonsoir et merci pour ta réponse.
    Chez moi c' est pareil , parfois je n' ai aucune douleur et d' autres fois elles sont affreuses.
    La peau que je pince entre les doigts aussi qui me fait mal.
    La fatigue .
    Et un syndrôme dépressif qui ne s' améliore pas .
    As tu celà également ? La dépression ?
    A bientôt
  • Mariefiby
    Mariefiby

    le 17/04/2024 à 13:22

    Oui j’ai tout ça aussi. Il faut s’accrocher Rosalie même si c’est pas facile tous les jours.
  • Valériane
    Valériane

    le 29/04/2024 à 19:49

    Bonjour,
    Je connais aussi ces fortes douleurs dans les côtes pouvant irradier vers le sein.
    En ce qui me concerne j'ai fait le lien avec l'estomac.
    Je soigne mon estomac et normalement ça passe.
    Bon courage,
    Bonne soirée,
    Valériane
  • FLEUR
    FLEUR

    le 06/05/2024 à 21:11

    Bonsoir, j’ai également ces douleurs,le kiné me strappe; ainsi lors des mouvements moins de douleurs. Les douleurs ressemblent à celles d’une déchirure musculaire. Bon courage à toutes et tous
  • Tetatautau
    Tetatautau

    le 09/06/2024 à 15:53

    Bonjour!
    Je ne suis pas médecin ni kiné mais j'ai eu également ces douleurs intercostales et je voudrais vous iartager mon point de vue.
    Là où cela devenait anxiogène, c'est que cela irradiait vers le cœur...
    Pour ma part, ces douleurs viennent essentiellement d'une crispation des certains petits muscles du dos + la fibromyalgie qui exacerbe tout ça.
    La première des choses est (c'est un point de vue personnel, pas un avis médical hein !) de reprendre confiance dans son corps. Respirer, faire de la méditation, de petits exercices pour se rendre compte que le mouvement n'est pas douloureux et est même salutaire. Il faut bien sûr avoir consulté pour éliminer autre chose mais pour nous fibromyalgique c'est une habitude...
    Le pilate, yoga, taï shi, la méditation, la cohérence cardiaque,... toutes ces pratiques ont l'avantage de faire respirer à fond. En plus, pour certaines de ces pratiques, d'entretenir les muscles profonds, la souplesse, la mobilité.
    La respiration permet d'éliminer, de s'oxygéner,...
    Les exercices comme le yoga ou la méditation ou la cohérence cardiaque, permettent d'augmenter le taux de sérotonine, dopamine...
    On se sent donc mieux. Moins de douleurs. Moins de dépression.
    Ensuite, il y a plein de chose à faire sur le plan alimentaire !
    Éliminer ou réduire un max toutes les graisses pro-inflammatoires et privilégier les graisses anti-inflammatoires comme l'huile d'olive, de lin, ...
    Éviter les sucres au max. Surtout le soir.
    Enfin bref, il faut vraiment identifier ce qui peut être bénéfique et ce qui ne l'est pas. Mais pour cela il faut déjà arriver à un état de mieux être qui permette d'identifier ce qui provoque un rebond des symptômes.
    Pour ma part, le combo gagnant est le suivant :
    - réduire fortement les sucres, le lactose et le gluten (si vous y trouvez un bénéfice)
    - supprimer les aliments transformés
    - supprimer les vins riches en sulfites
    - la bière artisanale semble ne pas poser de problème... ;)
    - favoriser les aliments riches en fibres
    - favoriser les aliments riches en polyphenol (tout ce qui est rouge, violet...)
    - je prends quotidiennement Griffonia simplicifolia (ne pas prendre avec antidépresseurs) naturellement riche en 5-HTP qui est un précurseur de la sérotonine (efficace contre la dépression et sans aucun effet secondaire ou effet de manque en cas d'arrêt), CoQ10, magnésium, Omega3. Et en cas de grosse fatigue suite à un excès d'activité, les électrolytes APURNA. Pour chacun de ces compléments, j'ai essayé de les arrêter et à chaque fois cela allait moins bien.
    - depuis quelques temps, je bois du kombucha. Cela améliore beaucoup mon transite avec des selles plus régulières et moulées.
    - ne pas se surmener
    - prendre du plaisir !

    Voilà pour ma part tout ce fait que les douleurs et la dépression ne sont plus là en permanence. Il y a évidemment quelques exceptions lors d'excès ou écarts alimentaires et aussi lors d'excès d'activité physique, intellectuelle, psychique ou émotionnelle...

    Seul demeure cette fatigue chronique, cette fatigabilité, cette hypersensibilité à tous les sens et aux émotions...

    Voilà, j'espère que cela pourra vous aider !
    Bon courage.
    Benoit

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.